Le cours abordera d’une part, l’approche de l’éthique et de sa visée d’une vie accomplie dans l’optique de la philosophie grecque. Et d’autre part, l’approche de la morale et de sa recherche d’universalisation des règles dans l’optique de la philosophie des Lumières. La problématique des conflits de valeurs résultant de la rencontre entre une approche davantage liée à la conscience personnelle et celle tenant compte du respect des règles établies sera ensuite envisagée et illustrée par le cas emblématique de la tragédie d’Antigone ainsi que par des cas contemporains indiquant la nécessité de l’apprentissage de la recherche d’un arbitrage démocratique permettant l’élaboration d’une sagesse pratique. Le cours se conclura par une réflexion sur la difficulté de concilier la recherche d’une universalité des règles morales avec l’ouverture aux différences culturelles.

Une présentation de l’enseignement moral de l’Eglise aidera à percevoir comment l’amour humain, dans la vaste sphère des relations, s’inscrit dans une vie d’alliance avec Dieu en même temps qu’il le relève. La considération de la vocation de l’homme permet de constater combien sa propre maîtrise est une opportunité pour découvrir la richesse de son essence en tant qu’être foncièrement relationnel.

Ce cours se centrera sur les premiers chrétiens et leurs migrations dans l’Empire romain. Il montrera les premières formes d’organisation de l’Église ainsi que son évolution et mettra en évidence : les tensions puis les liens entre les chrétiens/l’Église dans l’Empire romain, le concept d’organisation du temps, la persistance du christianisme en Europe occidentale après les invasions germaniques et l’établissement des Royaumes francs, ainsi que l’évangélisation de nos régions. Un point sera fait sur la lente séparation entre Églises d’Occident et d’Orient et le rôle politique de la papauté lors du Moyen Âge, la différence entre le monde urbain et rural ainsi que l’évolution du clergé séculier.

Comme l’exégèse du Pentateuque a profondément évolué ces dernières années, il est essentiel d’avoir les idées claires sur ces ouvrages à la base de l’identité juive et chrétienne. Le cours propose donc d’introduire à l’étude de ces textes en abordant les grandes questions que sont leur formation, leur théologie et leur réception. En effet, les cinq premiers livres de la Bible, appelés aussi Pentateuque ou « Torah », constituent le cœur de la foi d’Israël. Dans sa première partie, le cours propose de le (re)découvrir en introduisant aux questions principales qui se posent dans le champ de la recherche historique. La deuxième partie consistera en une présentation de chacun des cinq livres qui le composent. Un aperçu panoramique sera également donné à propos de la reprise de l’histoire dans les livres historiques.